Une mission pour nos abeilles cette hélianthème ! Elles récupèrent le pollen sur les étamines. Heureusement il y en a beaucoup et ça vaut la peine. L’hélianthème se plait dans les prairies rocailleuses sèches et ensoleillées.
La vipérine se plait dans les sols maigres, secs et caillouteux. Sa floraison parfois importante n’est pas négligeable pour les abeilles ainsi que d’autres pollinisateurs. Étymologie : son nom aurait pour origine le mot grec ekhinos, signifiant hérisson, évoquant ainsi son aspect général. La plante est hérissée de poils, comme d’autres borraginacées telle que la bourrache.
Etymologie : Myosotis provient des deux mots grec anciens : muos=souris et ôtos=oreilles, littéralement : oreilles de souris. Le terme fait allusion à la forme des feuilles de la plante. Rien à voir avec la délicatesse de cette fleur !
Les abeilles apprécient le nectar de la vesce, communément rencontrée dans les friches herbacées.
Cette petite plante parfumée passe presque inaperçue, sauf pour toutes sortes d'abeilles, qui ne s'y trompent pas et viennent récolter son nectar, en même temps que le pollen.
Le nom de genre latin du trèfle blanc décrit ses feuilles composées : trifolium = à trois folioles. Son nom d'espèce : "repens" signifie "rampant" en raison de la particularité de ses racines.
Les trèfles sont en général très visités par les abeilles pour leur nectar, que l'on retrouvera dans de nombreux miels de printemps et de montagne. L’abeille choisit de préférence un trèfle à peine épanoui.
Appelée également "Dame de onze heures" car ses fleurs s'ouvrent en plein soleil, l'ornithogale doit son nom à la couleur blanche de ses pétales. Du grec ornithos=oiseau et gala=lait, littéralement "lait d'oiseau".
Nectarifère et pollinifère le houx est une plante dioïque, c'est-à-dire que certains pieds sont mâle et d'autres sont femelle. D'où l'intérêt du passage des insectes de l'un à l'autre pour transmettre le pollen. Le parfum de son nectar attire de nombreux insectes.
Plante omniprésente dans les Cévennes, le genêt à balais s'étend sur les sol siliceux extrêmement pauvres des coteaux secs et ensoleillés. Sa stratégie est d'attirer les pollinisateurs à l'intérieur de la fleur encore fermée, qui lorsque l'insecte a pu pénétrer, attiré par le parfum du nectar, relâche ses étamines brusquement en chargeant l'heureux élu de pollen. Son nom latin "cytisus" est tiré du grec "kutisos" qui désignait anciennement une luzerne arborescente.

Afficher plus

Les ruchers de Bastien

me TROUVER

Bastien ALISE apiculteur

Lieu-dit Conches - Saint Frézal de Ventalon

48240 VENTALON EN CÉVENNES

LOZÈRE - FRANCE

Tél. +33 (0)6 52 51 30 84

DÉCOUVRIR les environs

me SUIVRE

faire une COMMANDE